VOTE | 626 fans

#109 : Baelor

A l’aube du premier affrontement entre les armées Stark et Lannister, Tyrion mène les tribus du Val au combat pendant que Robb et Catelyn sollicitent l’assistance du peu fiable lord Walder Frey.

Drogo agonisant à cause d’une blessure infectée, Daenerys en vient à requérir l’aide de la magie noire pour sauver son mari, quitte à semer le trouble au sein du khalasar.

Au Mur, mestre Aemon révèle ses origines targaryennes et le prix de sa loyauté à Jon, préoccupé par les événements qui secouent le reste du royaume.

Devant le septuaire de Baelor, dans un pari insensé pour sauver la vie de ses filles, Ned confesse sa "trahison" et jure allégeance à Joffrey. Sansa et la Reine ont plaidé pour le pardon du seigneur de Winterfell, mais Joffrey a une autre notion de la pitié...

Popularité


4.69 - 13 votes

Titre VO
Baelor

Titre VF
Baelor

Première diffusion
12.06.2011

Vidéos

Promo

Promo

  

Photos promo

Robb Stark

Robb Stark

Daenerys et Drogo au sol

Daenerys et Drogo au sol

Tyrion prépare les hommes des clans des montagnes au combat

Tyrion prépare les hommes des clans des montagnes au combat

Tyrion prépare les hommes des clans des montagnes au combat

Tyrion prépare les hommes des clans des montagnes au combat

Bronn sous la tente de Tyrion

Bronn sous la tente de Tyrion

Bronn et Tyrion Lannister

Bronn et Tyrion Lannister

Mestre Aemon Targaryen

Mestre Aemon Targaryen

Jon Snow reçoit l'épée Grandgriffe des mains de Jeor Mormont

Jon Snow reçoit l'épée Grandgriffe des mains de Jeor Mormont

Arya dans les bras de Yoren

Arya dans les bras de Yoren

L'exécution de Ned Stark

L'exécution de Ned Stark

Daenerys Targaryen

Daenerys Targaryen

Daenerys et Drogo agonisant

Daenerys et Drogo agonisant

Plus de détails

Scénario: David Benioff & D.B. Weiss

Réalisation: Alan Taylor

Durée: 00h57m00s

Audiences US: 2.66 M

Audiences FR:

Dans les cachots du Donjon Rouge, Varys rend une nouvelle visite à lord Stark pour l’informer du plaidoyer de Sansa et l’assurer de sa sincère sympathie malgré le rôle détestable qu’il se doit de jouer à la cour en tant que Maître des Chuchoteurs. Cependant, l’eunuque explique ensuite à Ned qu’il ne le libérera pas de son cachot. Ned s’interrogeant sur le véritable objectif de Varys, ce dernier avoue que son unique préoccupation est le bien du royaume, actuellement compromis par la marche de l’armée du Nord vers la capitale. De son côté, Cersei s’inquiète surtout de la menace que représente Stannis et elle espère bien utiliser lord Stark pour asseoir la légitimité de Joffrey. Ned préfère la mort au déshonneur, refusant de se soumettre à une Reine qui a tenté de tuer son fils Bran. Varys lui signale alors qu’en dehors de sa personne, la vie de Sansa est également menacée.

Robb et ses troupes sont aux abords des Jumeaux, le seul point de passage du Trident, qu’ils doivent absolument traverser pour continuer leur marche vers le Sud. S’appuyant sur leur supériorité numérique, Theon suggère de prendre le pont fortifié par la force, mais Lard-Jon estime qu’une bataille prendrait trop de temps. La seule solution possible étant d’obtenir le soutien volontaire de lord Frey, le seigneur du pont, Catelyn se propose alors d’aller négocier avec le vieil homme…

Dans la grande salle des Jumeaux, lady Stark se présente devant Walder Frey entouré de sa nombreuse descendance et de sa jeune épouse. Après avoir violemment fait taire ses fils qui lui reprochaient ses manières inconvenantes, lord Frey consent à s’entretenir en privé avec Catelyn. Celle-ci tente une approche par la flatterie, mais le vieux Walder y coupe court en affirmant que les Tullys, la famille de Catelyn, n’ont jamais eu le moindre respect pour lui. Lady Stark utilise alors la menace que représentent les forces du Nord contre la forteresse des Jumeaux, mais le seigneur du pont ne se laisse pas impressionner et demande à Cat une raison valable pour soutenir une grande maison plutôt qu’une autre…

A Chateaunoir, Jon est remercié par le Lord commandant pour lui avoir sauvé la vie. En cadeau, le bâtard de Stark se voit offrir Grandgriffe, la lame ancestrale de la maison Mormont. A la cantine, tous les amis de Jon se pressent pour contempler l’épée en acier valyrien, mais l’humeur du jeune Snow se ternit quand Sam lui apprend qu’un corbeau est arrivé, annonçant la marche de l’armée nordienne.

… De son côté, Catelyn est de retour dans le camp de son fils, forte du soutien de la maison Frey… à plusieurs conditions : Robb doit prendre un Frey comme écuyer, Arya devra prendre un Frey pour époux, et Robb lui-même doit consentir à épouser une des filles de lord Walder. Bien que l’idée ne l’enchante guère, Robb accepte les conditions du vieil homme. L’armée du Nord finit par franchir le Trident, renforcée par une troupe d’hommes de la maison Frey.

Partagé entre ses vœux envers la Garde de Nuit et son affection pour Robb, Jon se présente devant mestre Aemon. Le vieil homme explique alors que les frères de la Garde renonce au concept de famille afin de n’avoir personne à aimer, mais le moment venu, ils doivent faire un choix. Le mestre parle en connaissance de cause, révélant à lord Snow qu’il est Aemon Targaryen, ancien prétendant au Trône de Fer et oncle du Roi Fou. Quand par le passé, toute sa maison a été exterminée par les Lannister, il a choisi de rester fidèle à ses vœux, quitte à en assumer les conséquences jusqu’à son dernier jour.

La horde de Drogo traverse un paysage rocailleux tandis que le Khal chevauche en tête, avachi sur sa selle et visiblement mal en point. Lorsque Drogo chute de son cheval, Daenerys et un sang-coureur se précipitent à son aide. Qotho, un autre sang-coureur, vient voir ce qui se passe en tête de convoi et, apercevant Drogo à terre, déclare ostensiblement que ce dernier n’est plus un véritable Khal, puisqu’il ne peut plus chevaucher. Daenerys ordonne d’établir le campement pour que Drogo puisse se reposer, mais Qotho refuse de recevoir des ordres d’une simple Khaleesi. Utilisant la menace, Daenerys le contraint alors à aller chercher Mirri Maz Duur, sans violence. Mal gré, Qotho s’exécute.

Dans le camp de l’armée des Lannister, lord Tywin dîne avec son état-major lorsque Tyrion vient s’attabler sous la tente de commandement. Le seigneur de Castral Roc espère que les hommes des collines seront d’une quelconque efficacité dans la bataille, ce dont doute Tyrion étant donné que les tribus du Val n’ont ni discipline, ni affinités entre elles. Tywin en rejette la faute sur son fils et l’informe que c’est lui qui conduira l’avant-garde lors des prochains combats. Sans appétit à l’idée de sa mort prochaine en première ligne, le gnome quitte la table et va se réfugier sous sa propre tente…

… Sur place, il découvre que Bronn lui a trouvé une prostituée à l’accent exotique du nom de Shae. Quand Tyrion informe son acolyte qu’ils combattront dans l’avant-garde au lever du jour, Bronn décide de se trouver une prostituée pour lui aussi. Le fils Lannister se rend rapidement compte que Shae ne manque pas de charme et de répartie, ce qui est loin de lui déplaire. Il demande donc à la jeune femme d’être à son service exclusif aussi longtemps qu’il la paiera… et qu’il sera en vie.

Dans le campement dothraki, la Khaleesi s’occupe de son mari. Pressentant la mort proche du Khal, Jorah presse Daenerys de partir au plus vite, avant que le successeur de Drogo ne les tue, elle et son fils. La jeune femme refuse d’abandonner son époux et convoque Mirri Maz Duur qui, après examen de la blessure infectée de Drogo, confirme que celui-ci ne passera pas la nuit. Furieux, Qotho blâme la sorcière et menace sa Khaleesi, avant que Jorah ne s’interpose. Daenerys conseille au chevalier de revêtir son armure, puis implore la Maegi de sauver le Khal par tous les moyens, y compris les plus ésotériques. Mirri Maz Duur consent alors à utiliser sa magie, tout en prévenant la khaleesi qu’il y aura un prix à payer. Tout en tranchant la gorge du cheval de Drogo, la sorcière invite Daenerys à quitter la tente. A l’extérieur, les dothrakis sont paniqués, tandis que des bruits démoniaques s’échappent de la tente de Drogo. Qotho tente d’arrêter le rituel et bouscule la Khaleesi, qui s’écroule au sol. Jorah dégaine son épée et s’interpose une nouvelle fois. Le combat tourne rapidement à l’avantage du chevalier protégé par son armure et, malgré une légère blessure, il terrasse le sang-coureur d’un coup d’épée en plein visage. Au même moment, Daenerys commence à ressentir les premières contractions. Les sages-femmes refusant d’approcher la Khaleesi considérée comme maudite, Jorah n’a pas d’autre choix que de la conduire auprès de Mirri Maz Duur.

Sous la tente de Tyrion, ce dernier teste son endurance à la douleur en jouant au « Jeu de la bougie » avec Shae ; La jeune fille s’avère plus résistante que le gnome, qui refuse tout nouveau jeu à base de feu… ou à base de couteaux, comme le suggère Bronn. Tyrion suggère alors un jeu à boire dans lequel il est plus doué : deviner le passé et la personnalité de ses deux partenaires. Si le gnome s’en sort très bien avec Bronn, il échoue misérablement à déchiffrer la vie passée de sa nouvelle maîtresse. Lorsque Bronn dévoile accidentellement que Tyrion a déjà été marié, Shae l’incite à raconter son histoire : [Dans leur jeunesse, les deux fils Lannister ont sauvé une jeune fille, Tysha, sur le point de se faire violer. Tyrion est tombé sous le charme et a rapidement épousé la demoiselle… Quand Tywin a eu vent de ce mariage, tout le subterfuge a été dévoilé : La jeune fille était en fait une prostituée payée par Jaime pour dépuceler Tyrion. Pour prouver ses dires, Tywin a ensuite convoqué Tysha pour l’offrir à ses soldats en échange d’une pièce d’argent pour chaque homme, le tout sous le regard d’un Tyrion désabusé.] Une fois Bronn parti, Shae et Tyrion couchent ensemble.

Le lendemain, Tyrion est réveillé en catastrophe par Bronn, pour partir au combat. Alors qu’il rejoint les hommes des collines qui partent à l’assaut, le gnome est accidentellement assommé par un marteau de guerre et perd connaissance. Il se réveille quelque temps plus tard, une fois la bataille terminée. Tywin lui apprend que les Lannister ont gagné, mais qu’ils n’ont eu à se battre que contre une infime partie de l’armée du Nord. Le plus gros des troupes était ailleurs...

Au-delà du Bois-aux-Murmures, Catelyn et ser Rodrik attendent que Robb et ses hommes reviennent de la bataille. Ceux-ci émergent bientôt de la forêt, avec Jaime Lannister comme prisonnier. Le Régicide propose au Roi du Nord de mettre un terme à la guerre par un duel à un contre un, mais le jeune Stark refuse prudemment cette option dans laquelle il n’a aucune chance de gagner. Alors que les nordiens célèbrent leur victoire, Robb leur rappelle que la guerre est loin d’être finie, malgré le sacrifice des 2000 hommes qu’il a envoyé combattre les forces de Tywin Lannister.

Dans les ruelles de Port-Réal, Arya tente de négocier une pâtisserie contre un pigeon qu’elle a tué, lorsqu’elle remarque que les gens se précipitent tous dans la même direction. Quand un gamin lui apprend que son père va être conduit devant le grand septuaire de Baelor, Arya suit le mouvement de foule.

Lord Stark est emmené devant le Roi par les hommes du Guet, sous le regard de Cersei et de Sansa. Après avoir remarqué la présence d’Arya au pied de la statue de Baelor, Ned interpelle Yoren présent dans la foule. Sur le parvis du bâtiment sacré, l’ancienne Main du Roi ‘’avoue’’ sa trahison au peuple de la capitale. Pycelle demande ensuite au Roi ce qu’il doit advenir de lord Stark. Joffrey répond que Cersei et Sansa lui ont demandé de faire preuve de pitié… mais contre toute attente, Joffrey déclare que la trahison ne peut rester impunie et demande à ser Ilyn de lui apporter la tête de Ned.

Sansa, au bord de l’hystérie, tente d’intervenir avant d’être ceinturée par un garde royal. De son côté, Arya est interceptée par Yoren qui l’oblige à détourner les yeux de la scène à venir. Devant la foule en liesse, Ilyn Payne dégaine Glace, l’épée ancestrale des Starks, de son fourreau et décapite Ned d’un seul coup tandis qu’Arya observe le ciel, les yeux embués de larmes.

­PORT-REAL.
Dans les cachots du Donjon Rouge.

Varys: Vous avez connu des jours meilleurs, Messire.

Ned: Encore une visite ? On dirait que vous êtes mon dernier ami.

Varys: Non, non. Il y a encore beaucoup de gens qui vous aiment. Sansa est venue à la cour ce matin, implorer qu’on vous laisse la vie sauve.

Ned: A genoux pour prier qu’on m’épargne. Avez-vous éclaté de rire avec les autres ?

Varys: Vous êtes injuste, Messire. Votre mort est la dernière chose que je veux.

Ned: Je ne sais pas ce que vous voulez. J’ai renoncé à le deviner.

Varys: Quand j’étais encore enfant, avant qu’on ne me coupe les couilles avec un couteau brûlant, j’ai voyagé avec un groupe d’acteurs à travers les Cités Libres. Ils m’ont appris que chaque homme a un rôle à jouer. Il en va de même à la cour. Je suis le Maître des Chuchoteurs. Mon rôle est d’être sournois, obséquieux et dénué de scrupules. Je suis un bon acteur, Messire.

Ned: Pouvez-vous me sortir de ce trou ?

Varys: Je le pourrais... mais, le ferais-je ? Non. Comme je vous l’ai dit, je ne suis pas un héros.

Ned: Qu’est-ce que vous voulez ? Dites-moi. Pas d’énigmes, pas d’histoires. Dites-moi, qu’est-ce que vous voulez ?

Varys: La paix. Savez-vous que votre fils marche vers le Sud à la tête d’une armée de Nordiens ? Un garçon loyal, qui se bat pour la liberté de son père.

Ned: Robb ? Ce n’est qu’un gamin.

Varys: Il est déjà arrivé qu’un gamin devienne un conquérant. Mais l’homme qui donne des insomnies à Cersei est le frère du... le frère de feu le Roi. Lord Stannis détient le meilleur titre à la Couronne. Il a fait ses preuves en tant que stratège et il ignore totalement la pitié.

Ned: Stannis Baratheon est l’héritier légitime de Robert. Le trône lui revient de droit.

Varys: Sansa a plaidé si gracieusement pour vous sauver la vie qu’il serait regrettable de gâcher cette chance. Cersei n’est pas idiote. Elle sait qu’un loup apprivoisé lui est plus utile qu’un loup mort.

Ned: Vous voulez que je serve la femme qui a assassiné mon Roi, qui a massacré mes hommes, qui a estropié mon fils ?

Varys: Je veux que vous serviez le Royaume ! Dites à la Reine que vous avouerez votre infâme trahison, dites à votre fils de déposer les armes et proclamez Joffrey héritier légitime. Cersei vous connaît en tant qu’homme d’honneur. Si vous lui accordez la paix dont elle a besoin et que vous lui promettez d’emporter son secret dans la tombe, je suis persuadé qu’elle vous autorisera à porter l’habit noir et à finir vos jours sur le Mur, avec votre frère et votre fils bâtard.

Ned: Vous croyez que ma vie m’est précieuse à ce point ? Que j’échangerais mon honneur contre quelques années supplémentaires de... de quoi ?... Vous avez grandi avec des acteurs. Vous avez appris leur métier, et vous l’avez bien appris. Mais j’ai grandi avec des soldats. J’ai appris à mourir il y a bien longtemps.

Varys: Dommage. Vraiment dommage... Et la vie de votre fille, Messire ? Vous est-elle précieuse ?

 

LE CONFLANS.
Aux abords des Jumeaux.

Robb: C’est un message d’anniversaire, à sa petite-nièce Walda.

Theon: Ou c’est ce que Walder Frey veut te faire croire.

Catelyn: (aux soldats) Continuez d’abattre les corbeaux. (à Robb) Pas question de risquer que lord Walder fasse connaître tes mouvements aux Lannister.

Robb: Il est le banneret de grand-père. Ne pouvons-nous pas compter sur son soutien ?

Lard-Jon : Ne comptez sur rien de la part de Walder Frey et vous n’aurez pas de mauvaise surprise. Regardez !

Robb : Père moisit dans son cachot. Il risque sous peu d’avoir la tête tranchée. Nous devons traverser le Trident et nous devons le faire maintenant.

Theon : Avance jusqu’à ses portes et dis-lui que tu traverses. Nous sommes cinq fois plus nombreux qu’eux. S’il le faut, tu peux prendre son château des Jumeaux.

Lard-Jon : Vous n’y parviendrez pas à temps. Tywin Lannister marche vers le Nord au moment où nous parlons.

Catelyn : Les Freys tiennent ce passage depuis 600 ans, et depuis 600 ans ils n’ont jamais manqué de percevoir leur péage.

Robb : Sellez mon cheval et tenez-le prêt.

Lard-Jon : Entrez aux Jumeaux tout seul ? Il vous vendra aux Lannister selon son bon plaisir.

Theon : Ou il te jettera dans un cachot... ou il te tranchera la gorge.

Robb : Mon père prendrait tous les risques pour garantir notre traversée. Il prendrait tous les risques ! Si je dois conduire cette armée, je ne peux pas laisser d’autres hommes négocier à ma place.

Catelyn : Je suis d’accord... C’est moi qui irai.

Theon : Il va la tuer !

Cat : Je connais lord Walder depuis mon enfance. Il ne me fera aucun mal.

Lard-Jon : A moins qu’il y trouve un intérêt.

 

Dans la grande salle des Jumeaux.

Walder Frey: Que voulez-vous ?

Catelyn: C’est pour moi un grand plaisir de vous revoir après toutes ces années, Messire.

Walder Frey: Raah, épargnez-moi tout ça ! Votre fils est trop fier pour se présenter à moi lui-même ? Que suis-je censé faire de vous ?

Stevron Frey : Père, vous vous oubliez. Si lady Stark est ici, c’est parce que...

Walder Frey: Qui t’a demandé de parler ? Tu n’es pas encore lord Frey que je sache, et cela jusqu’à ma mort. Ai-je l’air mort pour toi ?

Walder Rivers : Père, je vous en prie...

Walder Frey: Ai-je besoin de leçons de courtoisie de la part d’un bâtard ? Ta mère serait encore une trayeuse de chèvres si je n’avais pas éjaculé dans son ventre !... Très bien (à Cat) Vous, avancez !... Voilà ! Maintenant que j’ai observé les galanteries, peut-être mes fils me feront-ils l’honneur de fermer leurs gueules.

Catelyn: Y a-t-il un endroit où nous puissions parler ?

Walder Frey: Nous parlons en ce moment même... Très bien. (à ses enfants) Dehors ! Tout le monde !!... (à Joyeuse) Et toi aussi !... (à Cat) Vous avez vu ça ? 15 ans, qu’elle a. Une petite fleur... et son miel est tout à moi.

Catelyn: Je suis sûr qu’elle vous donnera beaucoup de fils.

Walder Frey: Votre père n’est pas venu au mariage.

Catelyn: Il est très malade, Messire.

Walder Frey: Il n’est pas venu au précédent non plus. Ni à celui d’encore avant. Votre famille m’a toujours pissé dessus !

Cat : Messire, je...

Walder Frey : Inutile de le nier ! Vous savez que c’est vrai. Le très digne seigneur Tully n’a jamais voulu marier un seul de ses enfants aux miens.

Catelyn: Je suis sûre qu’il y avait des raisons...

Walder Frey: Je n’avais pas besoin de raisons ! J’avais besoin de me débarrasser de mes fils et de mes filles. Vous voyez comme ils s’accumulent, tous ?... Pourquoi êtes-vous venue ?

Catelyn: Pour vous demander d’ouvrir vos portes, Messire, afin que mon fils et ses bannerets puissent traverser le Trident et poursuivre leur route.

Walder Frey: Pourquoi je l’y autoriserais ?

Catelyn: Si vous pouviez grimper sur vos propres remparts, vous verriez qu’il a 20 000 hommes massés juste devant vos murs.

Walder Frey: Ça fera 20 000 cadavres quand Tywin Lannister arrivera ici. N’essayez pas de me faire peur, lady Stark. Votre mari est dans une geôle sous le Donjon Rouge et votre fils n’a même pas de fourrure pour lui maintenir les couilles au chaud.

Catelyn: Vous avez juré fidélité à mon père.

Walder Frey: Oh oui, j’ai prononcé des paroles de ce genre... mais j’ai juré serment à la Couronne aussi, si je me souviens bien. Joffrey est maintenant Roi, ce qui fait de votre fils et de ses futurs cadavres rien d’autre que des rebelles, me semble-t-il. Si j’avais autant de jugeote que les dieux en ont donné aux poissons, je vous remettrais tout deux aux mains des Lannister.

Catelyn: Pourquoi ne pas le faire ?

Walder Frey: Les Stark, les Tully, les Lannister, les Baratheon... Donnez-moi une seule bonne raison d’accorder une seule pensée à un seul d’entre vous ?

 

LE MUR.
Dans les appartements du Lord Commandant.

Mormont: Quand Aemon pense-t-il que tu pourras te servir de ta main ?

Jon: Bientôt, à ce qu’il dit.

Mormont: Tant mieux. Tu seras prêt pour ceci, alors. Je me suis dit qu’un loup était plus approprié pour toi qu’un ours... Je lui ai fait faire un nouveau pommeau. Elle s’appelle Grandgriffe. Le nom convient aussi bien pour un loup que pour un ours, je crois.

Jon: C’est de l’acier valyrien !?

Mormont: Hmm, hmm. C’était l’épée de mon père. Et avant, elle appartenait à son père. Les Mormonts l’ont portée durant cinq siècles. Elle était destinée à mon fils Jorah. Il a apporté le déshonneur sur notre maison, mais il a eu le tact de laisser cette épée avant de s’enfuir de Westeros.

Jon: Vous me faites honneur, mais je ne puis accepter...

Mormont: Oh si, tu peux... et tu accepteras. Je ne serais pas là si vous n’étiez pas intervenus, toi et ta bête sauvage. Ce putain d’homme mort a essayé de me tuer... Alors tu vas prendre cette épée et maintenant, n’en parlons plus. C’est entendu ?

Jon: Oui, Messire.

Mormont: Bien... Et ne crois pas que cela veut dire que j’approuve la conduite stupide que tu as eu envers Alliser Thorne. Cette épée-là, c’est l’épée d’un homme. Tu devras être un homme pour la manier.

Jon: J’irai m’excuser auprès de ser Alliser ce soir.

Mormont: Non, sûrement pas !... Parce que je l’ai envoyé hier à Port-Réal. La main que ton loup a arraché du poignet de cette chose, j’ai ordonné à Thorne d’aller la déposer aux pieds de notre Enfant-Roi. Elle devrait retenir l’attention du jeune Joffrey. Et puis cela met une distance de mille lieues entre toi et Alliser Thorne. Maintenant, va mettre ton épée en lieu sûr... et apporte-moi mon dîner.

Jon: Oui, Messire.

 

Dans la cour de Châteaunoir.

Le frère de la Garde #1 : Bravo, Jon. Félicitations.

Le frère de la Garde #2 : Mes compliments.

Le frère de la Garde #3 : Tu la méritais, Snow.

Le frère de la Garde #4 : Je te félicite.

 

A la cantine de Châteaunoir.

Pyp : Allez. Laisse-nous regarder.

Jon : Regarder quoi ?

Grenn : L’épée ! Montre-nous l’épée. Montre !

Les frères de la Garde : Montre ! Montre ! Montre ! Montre ! Montre ! Montre ! Ha, ha, ha, ha, ha !!

Pyp : (à Grenn) Laisse-moi regarder ! Laisse-moi regarder !... (aux autres) Venez ! Je veux la regarder en pleine lumière.

Jon : Qu’est-ce qu’il y a ?

Sam : Je... je ne peux pas.

Jon : Tu ne peux pas quoi ?

Sam : Je... je ne suis vraiment pas censé te le dire.

Jon : Et pourtant, tu as vraiment envie de le dire.

Sam : Oui.

Jon : Tu as envie de dire que... ?

Sam : Il y a eu un corbeau. J’ai lu le message à mestre Aemon... C’est ton frère, Robb.

Jon : Quoi ? Qu’as-tu appris sur lui ?

Sam : Il fait route vers le Sud. Faire la guerre... Tous ses bannerets se sont ralliés à sa cause. Ils sauront veiller sur lui.

Jon : C’est là-bas que je devrais être. Je devrais être avec Robb.

 

LE CONFLANS.
Dans le camp de l’armée des Stark.

Lard-Jon : Si vous faites cela, vous ne pourrez jamais retraverser.

Robb : Alors ? Qu’est-ce qu’il a dit ?

Catelyn : Lord Walder t’a accordé le droit de passer. Ses hommes sont à toi également. Moins les 400 qu’il maintiendra ici pour garder le passage contre ceux qui voudraient te poursuivre.

Robb : Et que veut-il en retour ?

Catelyn : Tu prendras son fils Olyvar comme ton écuyer personnel. Il aimerait le voir fait chevalier en temps voulu.

Robb : Bien, bien... Quoi d’autre ?

Catelyn: Et Arya devra épouser son fils Waldron quand ils auront tout deux l’âge requis.

Robb: Ça ne plaira pas du tout à Arya... Quoi d’autre ?

Catelyn: Et... quand les combats seront terminés... Tu devras épouser l’une de ses filles. Celle que tu préféreras. Il en a un nombre qui est, d’après lui... convenable.

Robb: Je vois. Avez-vous vu ses filles ?

Catelyn: Je les ai regardées.

Robb: Et... ?

Catelyn: L’une d’elles était... Est-ce que tu consens ?

Robb: Puis-je refuser ?

Catelyn: Pas si tu veux traverser.

Robb: Alors je consens.

 

LE MUR.
A la rookerie de Châteaunoir.

Jon: Sam m’a dit que vous vouliez me voir.

Mestre Aemon: Oui, effectivement. Peut-être aurais-tu la gentillesse de me donner un coup de main... Dis-moi, t’es-tu jamais demandé pourquoi les hommes appartenant à la Garde de Nuit ne prennent pas femme et n’engendrent pas d’enfant ?

Jon: Non.

Mestre Aemon: C’est pour ne pas aimer. L’amour est la mort du devoir. S’il advenait un jour que le seigneur ton père soit contraint de faire un choix entre l’honneur d’un côté et ceux qu’il aime de l’autre côté, qu’est-ce qu’il ferait ?

Jon: Il... il agirait selon sa conscience. Quoi qu’il en coûte.

Mestre Aemon: Alors lord Stark est réellement une perle rare. La plupart d’entre nous n’ont pas cette force. Qu’est-ce que l’honneur comparé à... à l’amour d’une femme ? Qu’est-ce que le devoir par rapport à la sensation d’un nouveau-né qu’on serre dans ses bras ? Ou au sourire d’un frère ?

Jon: Sam vous a dit.

Mestre Aemon: Nous sommes tous humains. Et nous faisons tous notre devoir quand cela ne coûte rien. Le chemin de l’honneur est alors facile. Pourtant, tôt ou tard, dans la vie de tout homme, il arrive un jour où l’honneur n’est pas facile. Un jour où il est obligé de choisir.

Jon: Et c’est mon jour ? C’est ce que vous êtes en train de me dire ?

Mestre Aemon: Cela fait très mal. Oh oui. Je sais.

Jon: Vous ne savez pas ! Personne ne sait ! Je suis peut-être un bâtard, mais il est mon père et Robb est mon frère.

Mestre Aemon: Les dieux ont été cruels quand ils ont jugés bon d’éprouver ma fidélité à mes vœux. Ils ont attendu que je devienne vieux. Que pouvais-je faire quand les corbeaux ont apporté les nouvelles du Sud ?... La ruine de ma maison, la mort de ma famille ? J’étais sans pouvoir, aveugle, fragile. Mais quand j’ai appris qu’il avait tué le fils de mon frère, et son propre fils... et les enfants ! Même les petits-enfants.

Jon: Qui êtes-vous ?

Mestre Aemon: Mon père était Maekar, le premier du nom. Mon frère Aegon a ensuite régné après lui, quand j’ai décidé de refuser le trône. Et il a été suivi par son fils Aerys, qu’on a appelé le Roi Fou.

Jon: Vous êtes Aemon Targaryen.

Mestre Aemon: Je suis le mestre de la citadelle, pour toujours attaché au service de Châteaunoir et de la Garde de Nuit... Je ne vais pas te dire de rester ou de t’en aller. Tu dois faire ce choix toi-même, et vivre avec lui pour le restant de tes jours. Comme je l’ai fait.

 

LA MER DOTHRAKI.
Dans la horde de Khal Drogo.

Daenerys : {dothraki : Messire. Mon soleil étoilé...}. Drogo !

Drogo : {Mon cheval...}

Un des Sang-coureurs : {Sang de mon sang !}

Drogo : {Non, je dois chevaucher.}

Qotho : {Il est tombé de son cheval. Un Khal qui ne peut chevaucher n’est pas un Khal.}

Daenerys : {Il est fatigué, c’est tout. Il doit se reposer. Nous avons assez chevauché pour aujourd’hui. Nous camperons ici.}

Qotho : {Ce n’est pas un endroit pour camper. Aucune femme ne nous donne des ordres. Pas même une Khaleesi.}

Daenerys : {Nous camperons ici. Dis-leur que Khal Drogo en a décidé ainsi.}

Qotho : {Je n’ai pas d’ordres à recevoir de vous, Khaleesi.}

Daenerys : {Trouve Mirri Maz Duur. Amène-la-moi.}

Qotho : {La sorcière !? Je vous apporterai plutôt sa tête, Khaleesi.}

Daenerys : {Amène-la-moi intacte ou Khal Drogo entendra parler de ta désobéissance.}

 

LE CONFLANS.
Dans le camp de l’armée des Lannister, sous la tente de commandement.

Kevan : Nos éclaireurs nous disent que l’armée de Stark progresse à présent au sud des Jumeaux, avec les troupes de lord Frey dans leur sillage. Elle est à une journée de marche vers le Nord.

Tywin : Ce garçon manque peut-être d’expérience et de bon sens, mais il a quand même une forme particulièrement insouciante de courage provincial.

Tyrion : Oh ! Continuez donc. Je ne voulais pas vous interrompre.

Tywin : J’espère vraiment que tes sauvageons nous seront de quelque utilité, sinon nous aurons gaspillé pour eux du très bon acier.

Kevan : Le grand chevelu a encore insisté pour avoir deux superbes haches d’armes... en acier massif noir, à double fer convexe.

Tyrion : Shagga adore les haches.

Tywin : Quand la bataille débutera, toi et tes sauvageons, vous serez à l’avant-garde.

Tyrion : L’avant-garde ? Moi et les hommes des collines en première ligne ?

Kevan : Il est de fait qu’ils ont une apparence plutôt féroce.

Tyrion : Féroce ? La nuit dernière, un Sélénite a poignardé un Freux à cause d’une saucisse. Trois Freux ont alors bondi sur le Sélénite et lui ont ouvert la gorge. Bronn est parvenu à empêcher Shagga de trancher la bite du pauvre défunt, en quoi il a eu de la chance. Mais malgré cela, Ulf réclame le prix du sang, que Shagga et Gunthor refusent de payer.

Tywin : Quand les soldats manquent de discipline, la faute incombe à leur commandant.

Tyrion : Il y a sûrement des moyens de me faire tuer moins préjudiciable à notre effort de guerre !

Tywin : Sur cette question, la discussion est terminée.

Tyrion : Finalement, je crois bien ne plus avoir faim. Excusez-moi, Messires.

 

Sous la tente de Tyrion.

Tyrion : Où as-tu trouvé une fille aussi jolie à une heure pareille ?

Bronn : Je l’ai prise.

Tyrion : Prise ? A qui l’as-tu prise ?

Bronn : Je l’ai prise à ser... quel est son nom ?... Je ne sais pas. Un cimier roux à trois tentes d’ici.

Tyrion : Il n’a rien eu à dire à ce propos ?

Bronn : Il a dit quelque chose.

Tyrion : Bien. Mes chances de vivre assez longtemps pour qu’il se venge viennent de chuter radicalement. Nous serons à l’avant-garde demain.

Bronn : Ah bon ?... Je... je crois que je vais aller m’en trouver une.

Tyrion : Qui es-tu ?

Shae : Qui aimeriez-vous que je sois ?

Tyrion : Ta mère t’a prénommée comment ?

Shae : Shae. Votre mère vous a appelé comment ?

Tyrion : Ma mère est morte en me mettant au monde.

Shae : C’est pour ça que je suis ici ? Pour qu’on puisse parler de nos mères respectives ?

Tyrion : Quel genre d’accent as-tu ?

Shae : Étranger.

Tyrion : Etr... ?!

Shae : Que voulez-vous de moi ?

Tyrion : Ce que je veux de toi ? Je veux que tu partages ma tente. Je veux que tu me verses mon vin, que tu ries à mes plaisanteries, que tu me frottes les jambes quand j’ai mal après une journée de cheval. Je veux que tu ne prennes pas d’autre homme dans ton lit aussi longtemps que nous serons ensemble. Et je veux que tu me baises comme si c’était ma dernière nuit en ce monde. Ce qui pourrait bien être le cas.

Shae : Et qu’est-ce que je recevrai ?

Tyrion : Un : la sécurité. Personne ne te fera de mal tant que tu seras à moi. Deux : le plaisir de ma compagnie qui, à ce qu’on dit, est spectaculaire.

Shae : Qui vous a dit ça ? Une femme payée ?

Tyrion : Et trois : Plus d’or que tu ne pourrais en dépenser si tu vivais un millier d’années. Acceptes-tu ma proposition ?

Shae : Si nous entamions votre dernière nuit en ce monde ?

 

MER DOTHRAKI.
Dans le campement de Drogo.

Jorah : Khaleesi ?

Daenerys : Oui, entrez !... Il est très vigoureux. Personne ne comprend à quel point il est vigoureux.

Jorah : Il mourra cette nuit, Khaleesi.

Daenerys : Il ne peut pas. Je ne le laisserai pas mourir, il ne peut pas.

Jorah : Même une Reine ne détient pas ce pouvoir-là. Nous devons partir rapidement. On m’a dit qu’il y a un bon port à Asshai...

Daenerys : Je ne l’abandonnerai pas.

Jorah : Il est pratiquement déjà mort, Khaleesi.

Daenerys : S’il... Et même s’il meurt, pourquoi devrais-je m’enfuir ? Je suis la Khaleesi et mon fils, mon fils deviendra Khal après Drogo.

Jorah : On est pas à Westeros où les hommes honorent le sang. Ici, ils n’honorent que la force. Il y aura un combat après la mort de Drogo. Le vainqueur de ce combat sera le nouveau Khal. Il ne voudra pas de rivaux. Votre enfant sera arraché de votre ventre et il sera jeté aux chiens.

Daenerys : Je refuse... de l’abandonner.

Mirri Maz Duur : La plaie s’est infectée.

Qotho : {C’est ton œuvre, sorcière.}

Daenerys : {Arrête! Je ne veux pas qu’on lui fasse de mal.}

Qotho : {Non? Non? Vous ne voulez pas qu’on lui fasse de mal? Priez pour qu’on ne vous fasse pas de mal non plus. Vous avez laissé cette sorcière poser ses mains sur notre Khal.}

Jorah : {Garde ta langue. Elle est encore ta Khaleesi.}

Qotho : {Seulement tant que le Sang de mon sang est en vie. Quand il mourra, elle ne sera plus rien.}

Daenerys : {Je n’ai jamais été rien. Je suis le sang du dragon.}

Qotho : {Les dragons sont tous morts, Khaleesi.}

Daenerys: Vous devriez porter votre armure cette nuit, chevalier.

Jorah: Je crois que vous avez raison.

Mirri Maz Duur : Encore une fois, vous m’avez sauvée.

Daenerys: Et tu dois maintenant le sauver, lui.

Mirri Maz Duur : Une guérisseuse ne peut plus rien pour lui. Tout ce que je puis faire, c’est lui rendre le chemin moins douloureux.

Daenerys: Sauve-le et je te rendrai libre, je te le promets. Tu connais sûrement un moyen. Une incantation ?. Une formule magique ?

Mirri Maz Duur: Il y a un sortilège. Cependant, selon certains, la mort est préférable. Elle est plus propre.

Daenerys: Fais-le... Sauve-le.

Mirri Maz Duur: Il y a un prix à payer.

Daenerys: Nous avons de l’or. Tout ce que tu veux.

Mirri Maz Duur: Il ne s’agit pas d’or, il s’agit de magie du sang. Seule la mort peut acheter la vie.

Daenerys: Ma mort ?

Mirri Maz Duur: Non, pas votre mort, Khaleesi. Amenez-moi son cheval.

Rakharo: Khaleesi, ne faites pas cela. Laissez-moi tuer cette sorcière.

Daenerys: La tuer, c’est tuer ton Khal.

Rakharo: C’est de la magie du sang. C’est interdit !

Daenerys: Je suis ta Khaleesi. C’est moi qui te dis ce qui est interdit.

Mirri Maz Duur: Partez... maintenant.

Daenerys: Vas t’en avec elle.

Rakharo : Non, non, non...

Daenerys : Emmène-la !

Rakharo: Comme vous voulez.

Mirri Maz Duur: Vous devez partir aussi, Madame. Je vais chanter et personne ne doit entrer. Les morts danseront cette nuit.

Daenerys: Personne n’entrera... Ramène-moi mon mari.

Jorah: Qu’avez-vous fait, Khaleesi ?

Daenerys: Je dois le sauver...

Jorah: Nous aurions pu être maintenant à dix lieues d’ici, en route vers Asshai. Vous auriez été en sécurité.

Qotho: {Il ne faut pas.}

Daenerys: {Il le faut.}

Qotho: {Sorcière!}

Daenerys: {Non, tu ne peux pas.}

Irri: Khaleesi !

Jorah: (à Qotho) {Pas un pas de plus, seigneur du cheval.}... (à Daenerys) Vous êtes blessée ?

Daenerys: Le bébé... va sortir.

Jorah: (à Irri) Va chercher les sages-femmes !

Rakharo: Elles ne viendront pas. Elles disent qu’elle est maudite.

Jorah: Elles viendront ou j’aurai leurs têtes.

Rakharo: La sorcière... elle sait faire naître des bébés. Elle l’a dit, je l’ai entendu.

 

LE CONFLANS.
Dans le camp de l’armée des Lannister, sous la tente de Tyrion.

Shae: Vous souffrez le martyr, mon lion ?

Tyrion : Non.

Shae : Vous avez l’air de souffrir le martyr. La flamme brûle votre peau si délicate.

Tyrion: Tu m’as eu, femme ! Es-tu immunisée contre la douleur ?

Shae: Juste endurcie.

Bronn: A boire ?.. Voilà.

Tyrion: Jouons à un nouveau jeu.

Bronn: Il y a un jeu de couteaux amusant venant de Braavos que je pourrais vous apprendre...

Tyrion: Cela implique-t-il la possibilité de perdre des doigts ?

Bronn: Pas si on gagne.

Tyrion: Non ! Pas de jeu avec du feu, pas de jeu avec des couteaux. Faisons quelque chose où je suis bon.

Shae: Vous êtes bon en quoi ?

Tyrion: Je suis fort perspicace dans mon jugement sur les gens.

Bronn: Ça m’a l’air d’un jeu d’un ennui mortel.

Tyrion: Pas du tout ! Voici comment on joue : Je fais une déclaration qui concerne votre passé. Si j’ai raison, vous buvez. Si j’ai tort, je bois. Et pas de mensonge ! Je le saurai si vous mentez.

Shae: Je ne veux pas jouer à ce jeu-là.

Tyrion: Parfait. Bronn d’abord... Ton père te battait.

Bronn: Mais ma mère frappait plus fort que lui.

Tyrion: Tu as tué ton premier homme avant l’age de douze ans.

Bronn: C’était une femme... (à Shae) Elle brandissait une hache contre moi.

Tyrion: Tu es allé au nord du Mur.

Shae: Qu’est-ce qui vous a amené là-bas ?

Bronn: Le travail.

Tyrion: Et...tu as jadis aimé une femme il y a bien des années, mais l’histoire a mal tourné alors tu t’es interdit de tomber amoureux... Non, attend ! C’est moi, ça !... A ton tour, ma mystérieuse beauté étrangère.

Shae: J’ai pas envie de jouer.

Tyrion:C’est amusant ! Regarde comme on s’amuse, là, tous les deux... ta mère était une pute.

Shae: Buvez.

Tyrion: D’accord... Ton père a quitté ta famille quand tu étais très jeune, et il n’est jamais revenu.

Shae: Buvez.

Tyrion: Nous avons fixé des règles en ce qui concerne le mensonge !

Shae: Buvez !

Tyrion: Tu avais envie d’une vie différente. Tu venais de quelque part et tu voulais être autre part.

Bronn: Avec celle-là, c’est le monde entier qui devrait boire.

Tyrion: Bon, d’accord ! Voilà plus de détails... Tu avais envie d’être ailleurs, mais comment faire pour aller ailleurs ? Je ne crois pas que la vie des Sœurs du Silence puisse te convenir. Alors, que peut faire une jeune fille de basse naissance ?

Shae: … Buvez.

Tyrion: Es-tu sûre... ?

Shae: Buvez ! Et veillez à ne plus jamais parler de ma mère et de mon père, sinon j’arracherai vos yeux de leur orbite.

Tyrion: Si je t’ai offensée, chère amie, accepte mes excuses.

Shae: A mon tour.

Tyrion: Très bien. Très bien. Demande tout ce que tu veux. Essaie de pénétrer cette énigme que je suis.

Shae: De qui avez-vous été amoureux ?

Tyrion: Ce n’est pas comme ça que le jeu marche !?

Shae: Je me fiche de la manière dont le jeu marche.

Bronn: Ce seigneur, là, il a été marié.

Shae: Marié ?

Tyrion: Comment sais-tu ça ??

Bronn: On apprend des tas de choses en jouant aux dés avec les soldats des Lannister.

Tyrion: Un autre soir, peut-être.

Shae: Pas un autre soir. Ce soir.

Tyrion: Ce n’est pas une histoire agréable.

Shae: Ou peut-être vais-je pleurer ?

Bronn: Je crois bien que la jeune dame et moi, on peut raconter des histoires plus désagréables que Ta Seigneurie.

Tyrion: Très bien... J’avais seize ans. Mon frère Jaime et moi, on chevauchait quand on a entendu un cri. Elle est accourue sur la route, les vêtements à demi arrachés, avec deux hommes sur les talons. Jaime a mis les hommes en fuite facilement, pendant que je la couvrais de mon manteau. Elle avait trop peur pour repartir toute seule, alors pendant que Jaime poursuivait les violeurs, je l’ai emmenée à une auberge et je l’ai fait manger. Elle s’appelait Tysha. Elle était l’orpheline d’un charron. Et elle avait très faim. A deux, nous avons avalé trois beaux poulets et une grande cruche de vin. Aussi impossible que cela paraisse, il fut un temps où je n’étais pas habitué au vin. J’ai oublié à quel point j’avais peur avec les filles, j’ai oublié que je m’attendais toujours à ce qu’elles se moquent de moi ou qu’elles se détournent d’un air gêné ou qu’elles me parlent de mon frère, qui est grand et beau garçon. J’ai tout oublié à l’exception de Tysha. Et je ne sais trop comment, je me suis retrouvé dans son lit.

Bronn: Pour trois poulets, j’espère bien.

Tyrion: Ça n’a pas duré longtemps. Bon sang, je ne savais pas ce que je faisais. Mais elle a été gentille avec moi. Elle m’a embrassé, ensuite elle... m’a chanté une chanson. Et au matin, j’étais suffisamment amoureux pour lui demander sa main. Puis quelques mensonges, quelques pièces d’or, un septon ivre et le tour était joué : nous étions mari et femme... Pour quinze jours, en tout cas. Ensuite, le septon a dessaoulé et a tout dit à mon père.

Bronn: Et là, j’imagine que ça a été la fin de l’histoire.

Tyrion: Non, pas tout à fait. D’abord, mon père a contraint Jaime à me dire la vérité : La fille était une pute, voyez-vous. Jaime avait tout organisé : la route, les violeurs et tout le reste. Il jugeait qu’il était temps que j’ai une femme. Une fois que mon frère a eu tout avoué, mon cher père a fait venir ma femme et il l’a donnée à ses gardes. Il l’a payée grassement... une pièce d’argent pour chaque homme. Combien de putains valent un tel prix ? Il m’a fait venir à la caserne et m’a obligé à regarder. A la fin, elle avait tellement d’argent qu’il y avait des pièces qui glissaient entre ses doigts et qui roulaient sur le sol.

Bronn: J’aurais tué l’homme qui m’aurait fait ça.

Shae: Vous auriez dû savoir que c’était une putain.

Tyrion: Crois-tu ? J’avais seize ans, j’étais saoul et amoureux...

Shae: Une fille qui a failli se faire violer n’invite pas un autre homme dans son lit deux heures plus tard.

Tyrion: Comme je l’ai dit, j’étais... jeune et stupide.

Shae: Vous êtes encore jeune et stupide.

~~~~

Tyrion: Qu’y a-t-il ? Qu’est-ce que tu veux ?

Bronn: Tu roupilles en pleine guerre !

Tyrion: Quoi ?

Bronn: Nos ennemis ont marché toute la nuit. Ils sont à une demi-lieue au nord.

Tyrion: Va chercher mon écuyer !

Bronn: Tu n’as pas d’écuyer !

Tyrion: Si je meurs, je veux que tu me pleures.

Shae: Tu seras mort. Comment sauras-tu ?

Tyrion: Je saurai.

 

Dans le camp de l’armée des Lannister, devant la tente de Tyrion.

Bronn: Attention !... Fais profil bas.

Tyrion: Profil bas ?

Bronn: Avec un peu de chance, personne ne te remarquera.

Tyrion: Je suis né chanceux... Clans des Montagnes de la Lune, rassemblement ! Les Freux ! Les Oreilles Noires ! Les Faces Brûlées ! Les Sélénites !

Un homme des tribus : Et les Chiens Peints !?

Tyrion: Et les Chiens Peints ! Votre domination sur le Val d’Arryn commence maintenant ! En avant ! Récupérez ce qui est à vous !

Shagga et les tribus des collines: Demi-homme ! Demi-homme ! Demi-homme !...

Tyrion: En avant !

~~~~

Bronn: Tu es un guerrier de merde.

Tyrion: Suis-je en vie ?

Bronn: Tu es en vie.

Tyrion: On a gagné ?

Bronn: Dans le cas contraire, nous n’aurions pas cette conversation.

Tyrion: Nos clans se sont-ils bien débrouillés ?

Bronn: M’ouais...

Tyrion: C’est agréable de les voir en pleine action.

Tywin: Tu es blessé ?

Tyrion: Très aimable à vous de le remarquer. Il paraît qu’on a gagné.

Tywin: Les éclaireurs s’étaient trompés. L’armée de Stark ne comptait que 2000 bannerets, pas 20 000.

Tyrion: Est-ce qu’on a eu au moins le fils Stark ?

Tywin: Il n’était pas là.

Tyrion: Où était-il ?

Tywin: Avec ses 18 000 hommes restants.

Tyrion: Et eux, où sont-ils ?

 

LE CONFLANS.
A l’extérieur du Bois-aux-Murmures.

Rodrik : Nous devrions partir, Madame.

Catelyn : Non !

Rodrik : Je vous en prie, Madame !

Robb: (à Catelyn) A peine ont-ils compris ce qui leur arrivait, que c’était déjà terminé.

Jaime: Lady Stark. Je vous offrirais bien mon épée, mais je crois que je l’ai égarée.

Catelyn: Ce n’est pas votre épée que je veux. Rendez-moi plutôt mes deux filles... et rendez-moi mon mari.

Jaime: J’ai peur de les avoir également égarés.

Theon: Tue-le, Robb ! Envoie sa tête à son père ! Il a abattu dix de nos hommes. Tu l’as vu ?

Robb: Il nous sera plus utile vivant que mort.

Catelyn: emmenez-le et mettez-le aux fers.

Jaime: Nous pourrions mettre fin à cette guerre maintenant, mon garçon. Épargner des milliers de vies. Vous combattrez pour les Stark, je combattrai pour les Lannister. L’épée, la lance, les dents, les ongles... Choisissez vos armes et finissons-en, ici et maintenant.

Robb: Si nous faisions comme vous voulez, Régicide, vous gagneriez... Nous ne ferons pas comme vous voulez.

Lard-Jon: (à Jaime) Par ici, mon joli garçon.

Robb: Aujourd’hui, j’ai envoyé 2000 hommes à une mort certaine.

Theon: Les bardes chanteront des chansons glorifiant leur sacrifice.

Robb: Mais les morts ne les entendront pas... (à son armée) Une victoire ne fait pas de nous des conquérants. Avons-nous délivré mon père ? Avons-nous sauvé mes sœurs des mains de la Reine ? Avons-nous délivré le Nord de ceux qui veulent nous mettre à genoux ?... Cette guerre est loin d’être finie.

 

PORT-REAL.
Dans les ruelles de Culpucier.

Arya : Je peux en avoir une ? Une au citron... ou n’importe laquelle.

Le boulanger : Trois étoiles de cuivre.

Arya : Et si je paie avec un gros pigeon ?

Le boulanger : Non. Fous-moi le camp, et vite !

Arya : Vous en avez des desséchées qui datent d’hier ? Ou des brûlées ?

Le boulanger : Fous-moi le camp !

Arya : Eh ! Où est-ce que vous allez, tous ? Qu’est-ce qui se passe ?

Un gamin : On l’emmène au septuaire de Baelor.

Arya : Qui ça ?

Le gamin : La Main du Roi !

 

Devant le septuaire de Baelor.

Clameur de la foule...

Ned : (à Yoren) Le septuaire de Baelor...Baelor!... (au peuple de Port-Réal) Je suis Eddard Stark, seigneur de Winterfell et Main du Roi... Je viens devant vous faire l’aveu de ma trahison, à la face des dieux et des hommes. J’ai trahi mes engagements envers mon Roi, et la confiance de mon ami Robert. J’avais juré de protéger et de défendre ses enfants, mais avant même que son sang ne soit devenu froid, j’ai comploté d’assassiner son fils et de m’emparer du trône pour moi-même... Que le Grand Septon et Baelor le Bienheureux me soient témoins de ce que je vais dire : Joffrey Baratheon est le seul véritable héritier du Trône de Fer, par la grâce de tous les dieux, le seigneur des Sept Couronnes et le Protecteur du Royaume.

Pycelle : (au peuple) Plus... plus nous pêchons et plus nous souffrons. Cet homme a confessé ses crimes, devant les dieux et les hommes. Les dieux sont justes, mais Baelor le bien-aimé, nous a appris qu’ils peuvent aussi être miséricordieux... (à Joffrey) Qu’est-ce que nous devons faire de ce traître, Majesté ?

Clameur de la foule...

Joffrey : Ma mère souhaite que je laisse lord Stark rejoindre la Garde de Nuit. Privé de tout titre et de tout pouvoir, il servirait le Royaume dans un exil définitif. Et ma chère lady Sansa a imploré pitié pour son père... Mais elles ont de faibles cœurs de femmes ! Tant que je serai votre Roi, la trahison ne restera jamais impunie... Ser Ilyn, apportez-moi sa tête !

Sansa : Non ! Je t’en prie, arrête !!... Empêchez-le, vous autres !

Clameur de la foule...

Cersei : Je t’en prie, reviens sur ta décision !

Joffrey : Non.

Le peuple de Port-Réal : Tranchez-lui la tête !

Sansa : Je vous en prie ! Non !!

Yoren : Ne regarde pas !

Arya : Lâchez-moi, vous ! Lâchez-moi !

Yoren : Ferme-la ! Regarde-moi ! Regarde-moi !!

Sansa : Je vous en prie !! Arrêtez !! Non ! Noooon !!! Arrêtez !!

Arya : Lâchez-moi !!

Sansa : Ne le tuez pas ! Arrêtez !...

Varys: You've seen better days, My Lord.

Ned: Another visit? It seems you're my last friend.

Varys: No no, many still love you. Sansa came to court this morning to plead for your life.

Ned: On her knees, begging for me. Did you laugh with the others?

Varys: You do me wrong, My Lord. Your blood is the last thing I want.

Ned: I don't know what you want. I've given up trying to guess.

Varys: When I was still a boy... before they cut my balls off with a hot knife... I traveled with a group of actors through the free cities. They taught me that each man has a role to play. The same is true at court. I am the master of whisperers. My role is to be sly, obsequious and without scruples. I'm a good actor, My Lord.

Ned: Can you free me from this pit?

Varys: I could. But will I? No. As I said, I'm no hero.

Ned: What do you want? Tell me. No riddles, no stories. Tell me, what do you want?

Varys: Peace. Did you know that your son is marching south with an army of Northmen? Loyal lad fighting for his father's freedom.

Ned: He's just a boy.

Varys: Boys have been conquerors before. But the man giving Cersei sleepless nights is the King's... the late King's brother. Lord Stannis has the best claim to the Throne, he is a proven battle commander and he is utterly without mercy.

Ned: Stannis Baratheon is Robert's true heir. The Throne is his by rights.

Varys: Sansa pleaded so sweetly for your life, it would be a shame to throw it away. Cersei is no fool. She knows a tame wolf is more use to her than a dead one.

Ned: You want me to serve the woman who murdered my King, who butchered my men, who crippled my son?

Varys: I want you to serve the realm! Tell the Queen you will confess your vile treason, tell your son to lay down his sword and proclaim Joffrey as the true heir. Cersei knows you as a man of honor. If you give her the peace she needs and promise to carry her secret to your grave, I believe she will allow you to take the Black and live out your days on the Wall with your brother and your bastard son.

Ned: You think my life is some precious thing to me? That I would trade my honor for a few more years... Of what? You grew up with actors. You learned their craft and you learned it well. But I grew up with soldiers. I learned how to die a long time ago.

Varys: Pity. Such a pity. What of your daughter's life, My Lord? Is that a precious thing to you?

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Robb: It's a birthday message to his grand-niece Walda.

Theon: Or so Walder Frey would have you think.

Catelyn: Keep shooting them down. We can't risk Lord Walder sending word of your movements to the Lannisters.

Robb: He's grandfather's bannerman. We can't expect his support?

Greatjon: Expect nothing of Walder Frey and you'll never be surprised... Look.

Robb: Father rots in a dungeon. How long before they take his head? We need to cross the Trident and we need to do it now.

Theon: Just march up to his gates and tell him you're crossing. We've got five times his numbers. You can take the Twins if you have to.

Greatjon: Not in time. Tywin Lannister marches north as we speak.

Catelyn: The Freys have held the crossing for 600 years, and for 600 years they have never failed to exact their toll.

Robb: Have my horse saddled and ready.

Greatjon: Enter the Twins alone and he'll sell you to the Lannisters.

Theon: Or throw you in a dungeon. Or slit your throat.

Robb: My father would do whatever it took to secure our crossing. Whatever it took. If I'm going to lead this army, I can't have other men doing my bargaining for me.

Catelyn: I agree. I'll go.

Theon: You can't!

Catelyn: I have known Lord Walder since I was a girl. He would never harm me.

Greatjon: Unless there was a profit in it.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Walder Frey: What do you want?

Catelyn: It is a great pleasure to see you again after so many years, My Lord.

Walder Frey: Oh spare me. Your boy's too proud to come before me himself. What am I supposed to do with you?

Stevron Frey: Father, you forget yourself. Lady Stark is here...

Walder Frey: Who asked you? You're not Lord Frey yet, not until I die. Do I look dead to you?

Black Walder Rivers: Father, please...

Walder Frey: I need lessons in courtesy from you, bastard? Your mother would still be a milkmaid if I hadn't squirted you into her belly. All right, you come forward. There. Now that I've observed the courtesies, perhaps my sons will do me the honor of shutting their mouths.

Catelyn: Is there somewhere we can talk?

Walder Frey: We're talking right now. Fine. Out! All of you! You too. You see that? 15 she is. A little flower. And her honey's all mine.

Catelyn: I'm sure she will give you many sons.

Walder Frey: Your father didn't come to the wedding.

Catelyn: He is quite ill, My Lord.

Walder Frey: Didn't come to the last one either. Or the one before that. Your family has always pissed on me. Don't deny it. You know it's true. The fine Lord Tully would never marry any of his children to mine.

Catelyn: I'm sure there were reasons why...

Walder Frey: I didn't need reasons. I needed to get rid of sons and daughters. You see how they pile up? Why are you here?

Catelyn: To ask you to open your gates, My Lord, so my son and his bannermen may cross the Trident and be on their way.

Walder Frey: Why should I let him?

Catelyn: If you could climb your own battlements, you would see that he has 20,000 men outside your walls.

Walder Frey: They'll be 20,000 corpses when Tywin Lannister gets here. Don't try and frighten me, Lady Stark. Your husband's in a cell beneath the Red Keep and your son's got no fur to keep his balls warm.

Catelyn: You swore an oath to my father.

Walder Frey: Oh yes, I said some words... And I swore oaths to the crown too, if I remember right. Joffrey's King now, which makes your boy and his corpses-to-be nothing but rebels, it seems to me. If I had the sense the Gods gave a fish, I'd hand you both over to the Lannisters.

Catelyn: Why don't you?

Walder Frey: Stark, Tully, Lannister, Baratheon, give me one good reason why I should waste a single thought on any of you?

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Jeor: And... engage. When does Aemon think you'll be able to use that hand?

Jon: Soon, he says.

Mormont: Good. You'll be ready for this then. I thought a wolf was more appropriate for you than a bear... So I had a new pommel made. It's called Longclaw. Works as well for a wolf as a bear, I think.

Jon: This is Valyrian steel.

Mormont: It was my father's sword, his father before him. The Mormonts have carried it for five centuries. It was meant for my son Jorah. He brought dishonor to our House, but he had the grace to leave the sword before he fled from Westeros.

Jon: My Lord, you honor me, but I can't...

Mormont: Oh, you can and you will. I wouldn't be standing here if it wasn't for you and your beast. A bloody dead man tried to kill me... So you'll take it. I'll hear no more about it. Is that understood?

Jon: Yes, My Lord.

Mormont: Now don't think this means I approve of this nonsense with you and Alliser Thorne. That's a man's sword, it'll take a man to wield it.

Jon: I'll apologize to Ser Alliser tonight.

Mormont: No you won't! I sent him to King's Landing yesterday. The hand that your wolf tore off that thing's wrist... I've ordered Thorne to lay it at the feet of this... Boy King. That should get young Joffrey's attention. And it puts a thousand leagues between you and Thorne. Now go and put your sword somewhere safe and bring me my supper.

Jon: Yes, My Lord.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Night's Watcher #1: You earned that, Snow.

Night's Watcher #2: Well done.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Pyp : Go on, let's have a look.

Jon: At what?

Grenn: The sword! Show us the sword.

Night's Watchers: Sword! Sword! Sword! Sword!

Pyp: Let's have a look.

Grenn: Piss off.

Pyp: Get off of it.

Grenn: Piss off.

Pyp: Come on, I want to have a look at it in the light. Give it here!

Jon: What is it?

Sam: I can't.

Jon: You can't what?

Sam: I... I'm really not supposed to say.

Jon: And yet you really want to say. You want to say that...?

Sam: There was a raven. I read the message to Maester Aemon. It's your brother Robb.

Jon: What? What about him?

Sam: He's heading south. To war. All his bannermen have rallied to his side. They'll keep him safe.

Jon: I should be there. I should be with him.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Greatjon: ...If we do that, they'll never get back across.

Robb: Well? What did he say?

Catelyn: Lord Walder has granted your crossing. His men are yours as well. Less the 400 he will keep here to hold the crossing against any who would pursue you.

Robb: And what does he want in return?

Catelyn: You will be taking on his son Olyvar as your personal squire. He expects a knighthood in good time.

Robb: Fine fine. And?

Catelyn: And Arya will marry his son Waldron when they both come of age.

Robb: She won't be happy about that. And?

Catelyn: And when the fighting is done... You will marry one of his daughters. Whichever you prefer. He has a number he thinks will be... suitable.

Robb: I see. Did you get a look at his daughters?

Catelyn: I did.

Robb: And?

Catelyn: One was... Do you consent?

Robb: Can I refuse?

Catelyn: Not if you want to cross.

Robb: Then I consent.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Jon: Sam said you wanted to see me?

Aemon: I did indeed. Perhaps you would be kind enough to assist me. Tell me, did you ever wonder why the men of The Night's Watch take no wives and father no children?

Jon: No.

Aemon: So they will not love. Love is the death of duty. If the day should ever come when your lord father was forced to choose between honor on the one hand and those he loves on the other, what would he do?

Jon: He would do whatever was right. No matter what.

Aemon: Then Lord Stark is one man in 10,000. Most of us are not so strong. What is honor compared to a woman's love? And what is duty against the feel of a newborn son in your arms? Or a brother's smile?

Jon: Sam told you.

Aemon: We're all human. Oh, we all do our duty when there's no cost to it. Honor comes easy then. Yet sooner or later in every man's life there comes a day when it is not easy, a day when he must choose.

Jon: And this is my day? Is that what you're saying?

Aemon: Oh, it hurts, boy. Oh yes. I know.

Jon: You do not know! No one knows. I may be a bastard, but he is my father and Robb is my brother.

Aemon: The Gods were cruel when they saw fit to test my vows. They waited till I was old. What could I do when the ravens brought the news from the South... the ruin of my House, the death of my family? I was helpless, blind, frail. But when I heard they had killed my brother's son, and his poor son... And the children! Even the little children.

Jon: Who are you?

Aemon: My father was Maekar, the first of his name. My brother Aegon reigned after him when I had refused the Throne. And he was followed by his son Aerys, whom they called the Mad King.

Jon: You're Aemon Targaryen.

Aemon: I'm a Maester of the Citadel, bound in service to Castle Black and The Night's Watch. I will not tell you to stay or go. You must make that choice yourself, and live with it for the rest of your days. As I have.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Daenerys : {dothraki : My Lord. My sun and stars...}. Drogo !

Drogo : {My horse... Blood of my blood...No, I must ride.}

Qotho : {He fell from his horse. A Khal who cannot ride is no Khal.}

Daenerys : {He’s tired, that’s all. He needs to rest. We’ve ridden far enough today. We’ll camp here}

Qotho : {This is no place to camp. A woman does not give us orders. Not even a Khaleesi.}

Daenerys : {We’ll camp here. Tell them Khal Drogo commanded it}

Qotho : {You do not command me, Khaleesi.}

Daenerys : {Find Mirri Maz Dur. Bring her to me.}

Qotho : {The Witch !? I’ll bring you her head, Khaleesi.}

Daenerys : {Bring her to me unharmed or Khal Drogo will hear why you defied me.}

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Kevan: Our scouts tell us the Stark host has moved south from the Twins with Lord Frey's levies in tow. They're a day's march north.

Tywin: The boy may lack experience and sense, but he does have a certain mindless provincial courage.

Tyrion: Do continue. Didn't mean to interrupt.

Tywin: I do hope your savages are going to be of some use, otherwise we've wasted good steel on them.

Kevan: The great hairy one insisted he must have two battle axes... heavy black steel, double-sided.

Tyrion: Shagga likes axes.

Tywin: When the battle commences, you and your wildlings will be in the vanguard.

Tyrion: The vanguard? Me and the tribesmen on the front lines?

Kevan: They do seem rather ferocious.

Tyrion: Ferocious? Last night a Moon brother stabbed a Stone Crow over a sausage. Three Stone Crows seized the Moon brother and opened his throat. Bronn managed to keep Shagga from chopping off the dead man's cock, which was fortunate, but even still Ulf is demanding blood money, which Shagga and Gunthor refuse to pay.

Tywin: When soldiers lack discipline, the fault lies with their commander.

Tyrion: Surely there are ways to have me killed that would be less detrimental to the war effort.

Tywin: There'll be no more discussion on the matter.

Tyrion: It appears I'm not hungry after all. Excuse me, My Lords.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Tyrion: Where did you find one so pretty at this hour?

Bronn: I took her.

Tyrion: Took her? From whom?

Bronn: From Ser... what's his name? I don't know. Ginger cunt three tents down.

Tyrion: And he didn't have anything to say about it?

Bronn: He said something.

Tyrion: Well, The odds of me living long enough for him to retaliate just dropped drastically. We'll be at the vanguard tomorrow.

Bronn: Oh well. I think I'll go and find myself one.

Tyrion: Who are you?

Shae: Who would you like me to be?

Tyrion: What did your mother call you?

Shae: Shae. What did your mother call you?

Tyrion: My mother died giving birth to me.

Shae: Is that why I'm here? So we can talk about our mothers?

Tyrion: What sort of accent is that?

Shae: Foreign. What do you want from me?

Tyrion: What do I want from you? I want you to share my tent. I want you to pour my wine, laugh at my jokes, rub my legs when they're sore after a day's ride. I want you to take no other man to bed for as long as we're together. And I want you to fuck me like it's my last night in this world. Which it may well be.

Shae: And what do I get?

Tyrion: One, safety. No one will hurt you for as long as you're mine. Two, the pleasure of my company, which I have heard is spectacular.

Shae: Who told you this? Women you paid?

Tyrion: And three, more gold than you can spend if you lived a thousand years. Do you accept my proposal?

Shae: Let's start with your last night in this world.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Daenerys: Come. He's very strong. No one understands how strong he is.

Jorah: He will die tonight, Khaleesi.

Daenerys: He can't. He can't. I won't let him.

Jorah: Even a Queen doesn't have that power. We must go quickly. I've heard there's a good port in Asshai...

Daenerys: I won't leave him.

Jorah: He's already gone, Khaleesi.

Daenerys: Even if he dies, why would I run? I am Khaleesi and my son will be Khal after Drogo.

Jorah: This isn't Westeros where men honor blood. Here they only honor strength. There will be fighting after Drogo dies. Whoever wins that fight will be the new Khal. He won't want any rivals. Your boy will be plucked from your breast and given to the dogs.

Daenerys: I won't leave him.

Mirri Maz Duur: The wound has festered.

Qotho: {You did this, witch.}

Daenerys: {Stop it! I don’t want her hurt.}

Qotho: {No? No? You don’t want her hurt? Pray we don’t hurt you, too. You let this witch put her hands on our Khal.}

Jorah: {Rein in your tongue. She is still your Khaleesi.}

Qotho: {Only while the blood of my blood lives. When he dies, she is nothing.}

Daenerys: {I have never been nothing. I am the blood of the dragon.}

Qotho: {The dragons are all dead, Khaleesi.}

Daenerys: I think you should wear your armor tonight, Ser.

Jorah: I think you're right.

Mirri Maz Duur: You've saved me once more.

Daenerys: And now you must save him.

Mirri Maz Duur: He's beyond the healer's skills. All I can do is ease his path.

Daenerys: Save him and I will free you. I swear it. You must know a way... Some magic.

Mirri Maz Duur: There is a spell. Some would say death is cleaner.

Daenerys: Do it. Save him.

Mirri Maz Duur: There is a price.

Daenerys: You'll have gold. Whatever you want.

Mirri Maz Duur: It's not a matter of gold. This is Bloodmagic. Only death pays for life.

Daenerys: My death?

Mirri Maz Duur: Not your death, Khaleesi. Bring me his horse.

Rakharo: Khaleesi, do not do this thing. Let me kill this witch.

Daenerys: Kill her and you kill your Khal.

Rakharo: This is Bloodmagic. It is forbidden.

Daenerys: I am your Khaleesi. I tell you what is forbidden.

Mirri Maz Duur: Go now!

Daenerys: Take her and leave. Take her!

Rakharo: Irriya?

Mirri Maz Duur: You must go also, lady. Once I begin to sing, no one must enter the tent. The dead will dance here tonight.

Daenerys: No one will enter. Bring him back to me.

Jorah: What have you done?

Daenerys: I have to save him.

Jorah: We could have been 10 miles away from here by now on the way to Asshai. You would have been safe.

Qotho: {This must not be.}

Daenerys: {This must be.}

Qotho: {Witch!}

Daenerys: {No, you can’t.}

Irri: Khaleesi !

Jorah: {No further, horselord.}... Are you hurt?

Daenerys: The baby... Is coming.

Jorah: Fetch the midwives.

Rakharo: They will not come. They say she is cursed.

Jorah: They'll come or I'll have their heads.

Rakharo: The witch... she can bring baby. I hear her say so.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Shae: Are you in agony, my lion? You look like you're in agony. The fire is burning your pretty soft skin.

Tyrion: Damn you, woman. Are you immune to pain?

Shae: Just used to it.

Bronn: Drink.

Tyrion: Let's play a new game.

Bronn: There's a Braavosi knife game I could teach you...

Tyrion: Does it involve the potential for losing fingers?

Bronn: Not if you win.

Tyrion: No! No more fire games, no knife games. Let's do something I'm good at.

Shae: What are you good at?

Tyrion: I happen to be a great judge of character.

Bronn: This sounds like a boring game.

Tyrion: It's not. Here's how it works: I make a statement about your past. If I'm right, you drink. If I'm wrong, I drink. And no lying. I'll know if you're lying.

Shae: I don't want to play this game.

Tyrion: Fine. Bronn first...Your father beat you.

Bronn: But my mother hit harder.

Tyrion: You killed your first man before you were 12.

Bronn: It was a woman. She swung an axe at me.

Tyrion: You've been North of the Wall.

Shae: What brought you up there?

Bronn: Work.

Tyrion: And...You once loved a woman many years ago, but it turned out badly so you've never let yourself love again. Oh wait, that's me. Your turn, my mysterious foreign beauty.

Shae: I don't want to play.

Tyrion: It's fun! Look at the fun we're having... Your mother was a whore.

Shae: Drink.

Tyrion: All right. Your father left the family when you were very young, never to return.

Shae: Drink.

Tyrion: And We've established the rules about lying?

Shae: Drink!

Tyrion: You wanted a different life. You came from somewhere and you wanted to be elsewhere.

Bronn: The whole shit-stained world could drink off that one.

Tyrion: So specifics... you wanted to be elsewhere, but how would you get there? I don't believe the life of the silent sisters is for you. So what's a lowborn girl to do?

Shae: Drink.

Tyrion: Are you sure...

Shae: Drink! And don't talk about my mother and father ever or I will carve your eyes from your head.

Tyrion: My dear lady, if I have offended you, I apologize.

Shae: My turn.

Tyrion: Fine fine. Ask away. Try to penetrate the enigma that is me.

Shae: Who were you in love with?

Tyrion: That's not how the game works.

Shae: I don't care the way the game works.

Bronn: Our Lord here used to be married.

Shae: Married?

Tyrion: How did you hear that?

Bronn: You hear lots of things playing dice with Lannister soldiers.

Tyrion: Another night, perhaps.

Shae: Not another night. This night.

Tyrion: It's not a pleasant story.

Shae: Or maybe I will cry.

Bronn: I'm guessing The lady and I can tell more unpleasant stories than your Lordship.

Tyrion: So... I was 16. My brother Jaime and I were riding when we heard a scream. She ran out onto the road, clothes half torn off with two men on her heels. Jaime scared away the men easily enough, while I wrapped her in my cloak. She was too scared to send off on her own, so while Jaime hunted down the rapers I took her to the nearest inn and fed her. Her name was Tysha. She was a wheelwright's orphan. And she was hungry... together we finished off three chickens and a flagon of wine. Impossible as it seems, there was a time when I was unaccustomed to wine. I forgot how afraid I was around girls, how I was always waiting for them to laugh at me or look away embarrassed or ask me about my tall handsome brother. I forgot about everything but Tysha. And somehow I found myself in her bed.

Bronn: For three chickens, I should hope so.

Tyrion: It didn't last long. I didn't know what the hell I was doing. But she was good to me. She kissed me afterwards and sang me a song. And by morning I was deep enough in love to ask for her hand. A few lies, a few gold coins, one drunken Septon and there you have it... man and wife. For a fortnight anyway, until the Septon sobered up and told my father.

Bronn: I imagine that was the end of all that.

Tyrion: Not quite. First, my father had Jaime tell me the truth. The girl was a whore, you see. Jaime had arranged the whole thing, the road, the rapers... all of it. He thought it was time I had a woman. After my brother confessed, my father brought in my wife and gave her to his guards. He paid her well... a silver for each man. How many whores command that kind of price? He brought me into the barracks and made me watch. By the end, she had so much silver that the coins were slipping through her fingers and rolling onto the floor.

Bronn: I would have killed the man who did that to me.

Shae: You should have known she was a whore.

Tyrion: Really? I was 16, drunk and in love...

Shae: A girl who was almost raped doesn't invite another man into her bed two hours later.

Tyrion: As I said, I was young and stupid.

Shae: You are still young and stupid.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Tyrion: What is it? What do you want?

Bronn: You're sleeping through the war.

Tyrion: What?

Bronn: They stole a night's march on us. They're a mile north.

Tyrion: Get my squire!

Bronn: You don't have a squire.

Tyrion: If I die, weep for me.

Shae: You'll be dead. How will you know?

Tyrion: I'll know.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Bronn: Watch out! Move! Stay low.

Tyrion: Stay low?

Bronn: If you're lucky, no one will notice you.

Tyrion: I was born lucky. Tribesmen of the Vale, gather round! Stone Crows! Black Ears! Burned Men! Moon Brothers!

A Painted Dog: And Painted Dogs!

Tyrion: And Painted Dogs! Your dominion over the Vale begins now! Onward to claim what is yours!

Shagga and the tribesmen: Half man!

Tyrion: To battle.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~ 

Bronn: You're a shit warrior.

Tyrion: I'm alive?

Bronn: You're alive.

Tyrion: Did we win?

Bronn: We wouldn't be having this conversation if we didn't.

Tyrion: How did our tribesmen do?

Bronn: Yeah, good.

Tyrion: It's nice to see them getting along.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Tywin: You're wounded.

Tyrion: Good of you to notice. I hear we won.

Tywin: The scouts were wrong. There were 2,000 Stark bannermen, not 20,000.

Tyrion: Did we get the Stark boy, at least?

Tywin: He wasn't here.

Tyrion: Where was he?

Tywin: With his other 18,000 men.

Tyrion: And where are they?

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Rodrik: We should go, My Lady.

Catelyn: No!

Robb: By the time they knew what was happening, it had already happened.

Jaime: Lady Stark. I'd offer you my sword, but I seem to have lost it.

Catelyn: It's not your sword I want. Give me my daughters back. Give me my husband.

Jaime: I've lost them too, I'm afraid.

Theon: Kill him, Robb. Send his head to his father. He cut down 10 of our men, you saw him.

Robb: He's more use to us alive than dead.

Catelyn: Take him away and put him in irons.

Jaime: We could end this war right now, boy, save thousands of lives. You fight for the Starks, I fight for the Lannisters. Swords or lances, teeth, nails... Choose your weapons and let's end this here and now.

Robb: If we do it your way, Kingslayer, you'd win. We're not doing it your way.

Greatjon: Come on, pretty man.

Robb: I sent 2,000 men to their graves today.

Theon: The bards will sing songs of their sacrifice.

Robb: But the dead won't hear them... One victory does not make us conquerors. Did we free my father? Did we rescue my sisters from the Queen? Did we free the North from those who want us on our knees? This war is far from over.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~

Arya: Could I have one? A lemon one... or any of them.

King’s Landing baker: 3 coppers.

Arya: How about a nice fat pigeon?

King’s Landing baker: Piss off now. Go on.

Arya: Do you have any stale ones from yesterday? Or any burnt ones?

King’s Landing baker: Piss off!

Arya: Where's everyone going? What's happening?

An urchin: They're taking him to the Sept of Baelor.

Arya: Who?

An urchin: The Hand of the King.

~~~~~~~~~~ o0o ~~~~~~~~~~ 

Ned: Baelor! I am Eddard Stark, Lord of Winterfell and Hand of the King. I come before you to confess my treason in the sight of Gods and men. I betrayed the faith of my King and the trust of my friend Robert. I swore to protect and defend his children, but before his blood was cold I plotted to murder his son and seize the Throne for myself. Let the high Septon and Baelor the blessed bear witness to what I say: Joffrey Baratheon is the one true heir to the Iron Throne, by the Grace of all the Gods, Lord of the Seven Kingdoms and Protector of the Realm.

Pycelle: As we sin, so do we suffer. This man has confessed his crimes in sight of Gods and men. The Gods are just but beloved Baelor taught us they can also be merciful. What is to be done with this traitor, Your Grace?

Joffrey: My mother wishes me to let Lord Eddard join The Night's Watch. Stripped of all titles and powers, he would serve the realm in permanent exile. And My Lady Sansa has begged mercy for her father. But they have the soft hearts of women. So long as I am your King, treason shall never go unpunished. Ser Ilyn, bring me his head!

Sansa: Daddy! Someone stop him!

Cersei: My son, this is madness.

King’s Landing townsfolk: Put him down!

Yoren: Don't look!

Arya: Let me go.

Yoren: Shut your mouth. Look at me.

Sansa: Stop him, stop!

Kikavu ?

Au total, 217 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Kika49 
24.03.2020 vers 22h

bibifanser 
09.01.2020 vers 14h

Nanou14 
08.12.2019 vers 22h

hazalhia7 
13.09.2019 vers 17h

wella 
25.04.2019 vers 09h

magrenat 
09.04.2019 vers 20h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
2acteurs de Game of thrones chez Tolkien

2acteurs de Game of thrones chez Tolkien
Amazon vient de dévoiler le casting de la future série Le Seigneur des Anneaux.  Deux acteurs de la...

Sondage

Sondage
Un nouveau sondage a été mis en place et vous demande autour de quel personnage pourrait tourner...

Un spin-off à la place d'un autre...

Un spin-off à la place d'un autre...
HBO vient d'annoncer que le spin-off "Bloodmoon", qui devait se dérouler plusieurs milliers d'années...

Lena Headey chez Oliver Twist

Lena Headey chez Oliver Twist
Le célèbre roman de Charles Dickens, "Oliver Twist" est de nouveau adapté au cinéma par la chaîne...

Emmy Awards 2019

Emmy Awards 2019
La 71ème édition des Emmy Awards s'est déroulée le 22 septembre 2019. Game of Thrones a remporté le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Sydney, Hier à 21:25

Nouveau calendrier disponible quartier The Vampire Diaries !

CastleBeck, Hier à 22:44

Sur Lethal Weapon, Anne With An E, Castle et This Is Us aussi, il y a de nouveaux calendriers. Bonne soirée à vous!

Luna25, Aujourd'hui à 01:07

Nouveau calendrier sur le quartier Legends of tomorrow !

Luna25, Aujourd'hui à 01:07

Vous pouvez aussi y départager les différents Lex Luthors apparus dans les séries !

pretty31, Aujourd'hui à 02:08

Animation de Pâques + calendrier sur HypnoClap, nouveaux calendriers sur Glee, Skins et Haven ! A très vite

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News